Priapus Shot

Priapus Shot

LA DYSFONCTION ÉRECTILE A UN TRAITEMENT RAPIDE ET NATUREL : LE P-SHOT 

NON CHIRURGICAL, NON MEDICAMENTEUX, UNE AVANCEE MAJEURE DE LA MEDECINE REGENERATIVE, UNE THERAPIE REVOLUTIONNAIRE DANS LES DYSFONCTIONNEMENT ERECTILES

 

Le Dysfonctionnement Erectile (DE)

L’érection support essentiel de la masculinité :

Le D.E, véritable maladie invalidante, on comprend que l’absence d’érection soit destructrice de l’équilibre individuel et sociétal
Après 50 ans, 1 homme sur 2 présente un trouble de l’érection, seul 1/10 est pris en charge
De plus en plus de patients qui viennent dans notre clinique présentant une D.E, sont jeunes (25% ont moins de 40 ans)

 

Les facteurs de risques :

  • Le diabète
  • Le tabac
  • L’obésité
  • Certains médicaments
  • Le stress, l’anxiété, la dépression surtout chez les jeunes
  • S’y ajoute l’angoisse de l’échec sexuel
  • La maladie de Lapeyronie (d’origine inconnue) bride fibreuse au niveau du corps caverneux, déformant le pénis quand il est en érection, causant de la douleur et l’impossibilité d’avoir des relations.

 

L’Érection : Définition

L’érection résulte de stimuli sensoriels actionnant un système vasculaire complexe sous contrôle de la testostérone. Elle demande l’intégralité de l’arrivée artérielle et le blocage du reflux veineux dans le corps caverneux. Les patients souhaitent savoir d’où vient leur problème, une évaluation précise est donc indispensable, aidée par les examens complémentaires :

  • Echodoppler
  • Echodoppler pulsé (test de stimulation équivalent à l’épreuve d’effort en cardiologie) va rechercher une insuffisance artérielle et un dysfonctionnement veineux occlusif
  • Le dosage de la testostérone, le taux de cette hormone diminue de 1%. par an à partir de 40 ans,
  • L’estimation psychologique : le mental est le berceau du désir

 

Les différents traitements

A / Les comprimés :

Les inhibiteurs de la PHOSPHODIESTERASE (IPDE5) :
La stimulation sexuelle agit sur les cellules endothéliales des corps caverneux qui libèrent le NO (Oxyde Nitrique) qui fait sortir le calcium intracellulaire et par conséquent relaxe les cellules musculaires lisses avec afflux sanguins accru dans le corps caverneux et blocage des reflux veineux

 

1 /Les différents IPD5 :

  • SILDENFANIL ou viagra 50 mg, chef de file, efficacité à 30 mn, élimination à 5 h.
  • TADALAFIL ou CIALIS 50MG, efficacité relativement rapide à 16 mn, élimination lente, peut persister 24 h. L’intérêt : il est plus sélectif, en particulier ne stimule pas l’IPDE6 et ne donnera pas de trouble de la vision à la différence du VIAGRA
  • LENITRA, élimination à 5h

Avec ces traitements se posent des problèmes d’efficacité entre 65 à 85% et des effets secondaires :

a) Par action sur d’autres IPDE comme IPDE 3 ou IPDE 6 :
IPDE 3 :
+ agit sur le cœur. Avant tout traitement il faut vérifier l’aptitude à l’exercice du rapport sexuel (monter 2 étages ou 20 mn de marche). Si le patient est sans antécédent coronarien, pas de problème mais s’il existe des facteurs de risque, il faut consulter un cardiologue et pratiquer une épreuve d’effort.
+ peut provoquer des maux de tête et une sensation vertigineuse.

IPDE6 : provoque des troubles de la vision

b) par potentialisation avec différents traitements, par exemple les dérivés nitrés qui entraine une baisse de la tension artérielle
c) Ces traitements sont contre-indiqués en cas de tri thérapie pour HIV

 

B / Les injections intra-caverneuses, urétrales par auto-injection dans le pénis :

  • De chlorhydrate de papavérine
  • De prostaglandine E1 = Le TRIMIX mais peut-être à l’origine d’effets secondaires : douleurs, chute de la tension artérielle, priapisme.

Le cas particulier de la prostatectomie nécessite une prise en charge précoce avant 3 mois. Un suivi tous les 6 mois jusqu’à réapparition d’érections spontanées.
Le D.E. est secondaire soit à une sidération des nerfs du corps caverneux et la récupération se fera à 3 mois, soit à la section des nerfs mais moins fréquente depuis la chirurgie de la prostate par robot et il n’y aura pas de récupération

 

C / L’implant gonflable pénien

 

D / Le PRP (Plasma Riche en Plaquettes) – Le P-SHOT
Pas de chirurgie, pas de drogue
Rapide se fait en 20 mn et relativement non douloureux avec des résultats presque instantanés sans effet secondaire, sans risque, en particulier cardio-vasculaire
Le PRP : les plaquettes sont stimulées et vont sécréter les facteurs de croissance au nombre de 35 dont le plus important le VGEF qui va stimuler l’ANGIOGENESE, les facteurs de croissance vont apporter un afflux de sang massif, le corps caverneux s’engorge de sang qui est piégé dans le gland, le pénis durcit et s’érige. Les facteurs de croissance vont ainsi régénérer les tissus érectiles, augmenter la sensibilité, le désir.

 

Comment ça marche ?
Les précautions à prendre avant, il faut supprimer le tabac, l’alcool, faire une activité physique de 10 mn par jour et ne pas prendre d’IPDE le jour même.

 

La séance :
Une crème anesthésiante est appliquée sur le pénis et le gland pour que l’injection soit indolore ou le moins sensible possible
60 cc de sang sont prélevés au pli du coude (exactement comme pour un prélèvement de bilan sanguin)
Puis le sang est centrifugé dans une centrifugeuse type MAGELLAN de façon stérile, afin d’extraire 10 cc de plasma et le plus de plaquettes possible
Le plasma RP est alors injecté doucement le long du pénis et du gland avec une aiguille très fine

 

Les suites :
Il n’y a pas de complication, c’est votre propre sang
Il peut y avoir des ecchymoses mais qui disparaitront et un léger inconfort temporaire

Il faut 2 sessions, en principe, espacées d’un mois

 

Il faut associer au P Shot :

  • Le CIALIS 50 mg / jour pendant 4 mois,
  • La pompe 2 x par jour pendant 6 semaines pour maintenir l’érection
  • Les peptides : L. Arginine + L. Ornithine 1500 mg
  • Le Zinc
  • La Vitamine B
  • Une alimentation en particulier faite de viande, de noix, de riz, de soja et de blé

 

Le pic des résultats est à 3 mois. Ils vont porter sur :

  • La présence d’une érection matinale,
  • La qualité de l’érection
  • L’augmentation de la taille du pénis

L’injection de PRP Pénienne est un acte simple sans effet secondaire, sans complication. Les facteurs de croissance vont stimuler les puissances cellules souches et rajeunir en toute sécurité (c’est votre propre sang), et stimuler aussi les fibroblastes qui vont sécréter du collagène qui va augmenter la taille du pénis

Véritable Cure de jouvence, le traitement par PRP est un pari ambitieux, au cœur de vos cellules. Il va stimuler vos performances sexuelles, vous redonner la libido de vos jeunes années

21 rue Lafayette 31000 Toulouse
05 61 21 99 04

© Copyright 1986 - - MED-SPA RESORT LAFAYETTE SAS – Tous droits réservés - Plan du site - Mentions légales- Site web par Agence Agoralys