micro biologie vaginale

micro biologie vaginale

LE PH VAGINAL :

 

Le vagin a un PH un peu acide, si le PH est moins acide, il y aura prolifération du germe Gardnerella avec disparition de la flore normale Doderlein ou Lactobacille :

 

Il faudra traiter par mise en place des comprimés de Prevegyn, 6 jours par mois après les règles afin d’acidifier cette flore.

 

Cette flore Lactobacille normale est une flore de défense. S’il n’y a pas cette flore, le vagin est sec, ce qui survient pour 50% des femmes ménopausées non traitées mais cette flore n’a pas besoin d’être en grande quantité.

 

Si elle est trop importante, elle n’est pas de bonne qualité, ce qui arrive souvent lorsque l’on prend la pilule ou que l’on est en état de stress. Cela peut provoquer des brûlures et des picotements qui font croire à tort à  une mycose.

Remarques :

 

  • Les germes
    Il faut toujours compléter le prélèvement vaginal par un prélèvement endocervical pour rechercher Chlamydia ou Mycoplasmes.
  • Les vaginites
    C’est une leucorrhée, un érythème vulvaire, des brûlures. Il existe aussi des leucorrhées physiologiques avant les règles, avant l’ovulation, mais 90% de ces leucorrhées sont dues à des mycoses ou Candida Albicans qui peut devenir pathogène si la prolifération est abondante, favorisée par trop d’acidification (contraception oestroprogestative, abus de savons acidifiants), 10 % seulement sont dues au germe Gardnerella
  • Les cervicites
    Elles sont bien sûr dues au Chlamydia
  • Les endométrites
    Elles sont aussi dues au Chlamydia.
21 rue Lafayette 31000 Toulouse
05 61 21 99 04

© Copyright 1986 - - MED-SPA RESORT LAFAYETTE SAS – Tous droits réservés - Plan du site - Mentions légales- Site web par Agence Agoralys